logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

26/03/2013

LA MORT DE JESUS-CHRIST

Prophéties annonçant la mort de Jésus-Christ.

Des prophètes juifs annoncent des centaines d’années à l’avance certains évènements liés à la mort de Jésus…
Lisons quelques un de ces textes de la Bible….

Sa trahison par un ami:
Psaume 41.10, «…Celui-là même avec qui j’étais en paix, qui avait ma confiance et qui mangeait mon pain, Lève le talon contre moi…»
Accomplissement:
Jean 13.18-30, «…Celui qui mange avec moi le pain, a levé son talon contre moi…/…Judas prit le morceau et sortit aussitôt…»

L'abandon par ses disciples:
Zacharie 13.7, «…Frappe le berger, et les brebis se disperseront…»
Accomplissement:
Matthieu 26.31 & 56, «…Jésus leur dit : je serai pour vous tous, cette nuit, une occasion de chute, car il est écrit…/…Alors tous les disciples l’abandonnèrent…»

Il sera vendu pour trente pièces d'argent:
Zacharie 11.12, «…Ils pesèrent pour mon salaire trente pièces d’argent…»
Accomplissement:
Matthieu 26.15, «…Que voulez-vous me donner, et je vous le livrerai ? Et ils lui payèrent trente pièces d’argent…»

Son prix sera donné pour le champ du potier:
Zacharie 11.13, «…L’Éternel me dit : jette-le au potier, ce prix magnifique auquel ils m’ont estimé…»
Accomplissement:
Matthieu 27.7, «…Et après avoir délibéré, ils achetèrent avec cet argent le champ du potier, pour la sépulture des étrangers…»

 Ses souffrances subies pour les autres:
Esaïe 53.12, «…Parce qu’il c’est livré lui-même à la mort, et qu’il a été compté parmi les coupables. Parce qu’il a porté le péché de beaucoup, Et qu’il a intercédé pour le coupable…» (Le chapitre d’Ésaïe 53 est tout entier un hymne sur la mort de Jésus-Christ…) Daniel 9.26, «…Un messie sera retranché…»
 Accomplissement:
Matthieu 20.28, «…C’est ainsi que le fils de l’homme est venu, non pour être servi, mais pour servir et donner sa vie en rançon pour beaucoup…»

 Il sera frappé à la joue:
Michée 5.1, (ou 4.14, selon les bibles) «…Avec le bâton on frappe sur la joue…»
 Accomplissement:
Matthieu 27.30, «…Et ils crachaient sur lui, prenait le roseau et le frappaient sur la tête…»

 Son visage défiguré:
Esaïe 52.14, «…De même son aspect n’était plus celui de l’homme, son apparence n’était plus celle des fils des hommes…»
 Accomplissement:
Jean 19.5, «…Jésus sortit donc, portant la couronne d’épines et le manteau de pourpre. Et Pilate leur dit : voici l’homme…»

 On lui crachera dessus:
Esaïe 50.6, «…J’ai livré mon dos à ceux qui me frappaient Et mes joues à ceux qui m’arrachaient la barbe ; je n’ai pas dérobé mon visage aux outrages et aux crachats…»
 Accomplissement:
Marc 14.65, «…Quelques-uns se mirent à cracher sur lui, à lui voiler le visage et à frapper à coups de poings en lui disant : Devine…»

 Ses mains et ses pieds seront percés:
Psaume 22.17, «…Ils ont percé mes mains et mes pieds…», Le début du Psaume 22 est sans la nommer, très explicite, sur la crucifixion de Jésus.
 Accomplissement:
Jean 19.18, «…C’est là qu’il le crucifièrent…» & 20.25, «…Si je ne vois pas dans ses mains la marque des clous…»

 On se moquera de lui:
Psaume 22.8, «…tous ceux qui me voient se moquent de moi, ils ouvrent les lèvres, hochent la tête…»
 Accomplissement:
Matthieu 27.39-44, «…Les passants blasphémaient contre lui et secouaient la tête, en disant…Il a sauvé les autres et il ne peut se sauve lui-même…»

 Il sera abandonné par Dieu:
Psaume 22.1, «…Mon Dieu ! Mon Dieu ! Pourquoi m’as-tu abandonné…»
 Accomplissement:
Matthieu 27.46, «…Jésus s’écria d’une voix forte…/…C'est-à-dire : Mon Dieu, mon Dieu pourquoi m’as-tu abandonné ?…»

 Fiel et vinaigre donnés comme boisson:
Psaume 69.22, «…Ils mettent du poison dans ma nourriture, et pour apaiser ma soif, ils m’abreuvent de vinaigre…»
 Accomplissement:
Matthieu 27.34, «…Ils lui donnèrent à boire du vin mêlé de fiel…»

 Ses vêtements seront partagés, sa tunique tirée au sort:
Psaume 22.19, «…Ils se partagent mes vêtements, ils tirent au sort ma tunique…»
 Accomplissement:
Matthieu 27.35, «…Après l’avoir crucifié, ils se partagèrent ses vêtements, en tirant au sort…»

 Il sera mis au nombre des malfaiteurs:
Esaïe 53.12, «…Qu’il a été compté parmi les coupables…»
 Accomplissement:
Marc 15.28, «…Il a été mis au nombre des malfaiteurs…»

 Son intercession pour ses meurtriers:
Esaïe 53.12, «…Et qu’il a intercédé pour les coupables…»
 Accomplissement:
Luc 23.34, «…Jésus dit : Père pardonne leur, car ils ne savent pas ce qu’ils font…»

 Sa mort:
Esaïe 53.12, «…Il s’est livré lui-même à la mort…»
 Accomplissement:
Jean 19.30, «…Jésus dit : tout est accompli, puis il baissa la tête et rendit l’esprit…»

 Ses os ne seront point brisés:
Psaume 34.21, «…Il garde tous ces os, aucun d’eux n’est brisé…»
 Accomplissement:
Jean 19.33, «…Arrivés à Jésus et le voyant déjà mort, ils ne lui brisèrent pas les jambes…»

 Il sera percé:
Zacharie 12.10, «…Ils tourneront les regards vers moi, celui qu’ils ont transpercé…»
 Accomplissement:
Jean 19.33, «… mais un des soldats lui perça le coté……»

N’est-il pas étonnant de lire dans la première partie de la bible des textes qui parlent de la mort de Jésus le Messie, et à plusieurs reprises cette mort est décrite comme une mort qui survient sur la croix… Pourtant ce supplice inventé par les Romains n’existait pas encore…

05/03/2013

Quel est le péché le plus grave ?

A cette question, nous aurions sans doute des avis différents suivant la personnalité ou le tempérament de l’un ou de l’autre.

Mais pour Dieu qui est saint et dont « les yeux sont trop purs pour voir le mal » (Habakuk 1 v.13) aucun péché n’est moins grave qu’un autre.

« En effet, il n’y a pas de différence, car tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu »(Romains 3 v.23).

Pour Dieu, il n’y a pas de péchés véniels (ceux-ci sont une invention de l’homme) et l’on peut dire que tous les péchés sont mortels puisque la Bible dit clairement que « le salaire du péché, c’est la mort » (Romains 6 v.23).

Aucune faute, même la plus petite à nos yeux, ne serait-ce qu’une seule mauvaise pensée, ne peut être admise dans la présence du Dieu trois fois saint.

Sommes-nous donc tous perdus, tous voués à la mort ?

Gloire à Dieu ! Il est juste et saint, il est aussi amour. Il hait le péché mais il aime le pécheur et n’a pas voulu le laisser dans cet état de perdition et de mort. « Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse pas, mais qu’il ait la vie éternelle. »(Jean 3 v.16)

A la croix du calvaire, la justice de Dieu a été pleinement satisfaite de sorte qu’il peut pardonner tous nos péchés. La seule condition pour le pécheur est de croire, de recevoir par la foi le pardon divin en vertu des souffrances expiatoires et de la mort de Jésus à la croix.

Tous les pécheurs peuvent-ils être pardonnés ? Oui, sauf ceux qui refusent le pardon en ne croyant pas.


Pour illustrer ce message, voici l’histoire d’un jeune homme qui, au cours d’une grave dispute, perdit complètement son sang-froid. Il saisit une arme et tua son adversaire. Il fut arrêté, jugé et condamné à mort.

Ayant eu une bonne conduite jusque ce jour-là, des parents, amis et connaissances présentèrent des pétitions en sa faveur. Ces requêtes firent réfléchir le tribunal et un jour, un monsieur se rendit à la prison. Quand il entra dans la cellule, le prisonnier crut avoir affaire à un prêtre et s’écria :

« Sors de là ! Je ne veux pas te voir ni t’écouter ! J’en ai assez vu de ton espèce. De la religion, j’en ai assez entendu à la maison.

– Une minute jeune homme, répondit le visiteur. Je vous apporte de bonnes nouvelles. Laissez-moi vous en parler… »

Le prisonnier l’interrompit et, malgré les insistances du visiteur,  il laissa éclater sa rage et refusa de l’écouter, menaçant même de le jeter dehors. Le cœur lourd, le visiteur s’en alla.

Quelques minutes plus tard, un gardien s’adressa au condamné :

« Eh, dis-moi donc, sais-tu qui est venu te voir ?

–  … ?  

– C’est le gouverneur de la province !

– Quoi ? s’exclama le prisonnier, cet homme que j’ai pris pour un prêtre, c’était le gouverneur ?

– C’était bien lui, et il est venu t’apporter la grâce signée sur papier qu’il avait pour toi, dans sa poche, mais tu n’as pas voulu l’écouter !

– Donnez-moi un papier et un stylo »  supplia le prisonnier dans son agitation.

Il écrivit à celui qui pouvait lui accorder le pardon pour lui présenter ses excuses, mais il était trop tard. Le gouverneur ne revint plus.

Quand vint le moment de l’exécution, on demanda au condamné s’il avait quelque chose à dire avant de mourir.

«  Oui, répondit-il. Dites à tous que ce n’est pas seulement pour mon crime que je meurs, car j’aurais pu vivre. Je meurs parce que j’ai refusé le pardon qui m’était accordé.»


Ami lecteur, vous n’avez sans doute pas commis de crime punissable par la loi de votre pays – quoique si c’était le cas, Dieu vous offrirait son plein pardon – mais sachez que le moindre péché, aussi petit qu’il paraisse à vos yeux, vous empêche de vous tenir dans sa sainte présence et vous barre l’accès au ciel où aucune souillure n’est admise (Apocalypse 21 v.27) si vous n’avez pas accepté le plein pardon que Dieu vous offre en Jésus-Christ dont le sang purifie le croyant de tout péché. (1 Jean 1 v.7)

Refuser un don est une offense pour le donateur. Quand il s’agit du don suprême de Dieu, rien ne peut être plus grave.

Refuseriez-vous le pardon qu’il vous offre maintenant … peut-être pour la dernière fois ?


« Comment échapperons-nous si nous négligeons un si grand salut ? »

(Hébreux 2 v.3)

23/12/2012

LE 25 DECEMBRE

NOEL PORTE EN LUI LE MESSAGE D'ESPOIR DONT NOTRE SOCIETE DECADENTE A BESOIN

Le 25 décembre reste une date clé dont chacun se souvient. Cette période est pour beaucoup synoyme de fêtes, de réjouissances, de réunions de famille. Un temps où les cadeaux, les moments de partage autour d'une table font oublier le train-train quotidien. A l'heure où la détresse est de plus en plus présente dans notre société, où les valeurs morales sont renversées par plusieurs, où il est difficile de vivre, de survivre pour certains, Noël porte en lui le message d'espoir dont notre société décadente a besoin.


UN SEUL MESSAGE POUR TOUS


Pour les croyants, cette période de l'année n'est pas seulement une fête, mais avant tout l'annonce de la Bonne Nouvelle de la part de Dieu
. Elle est le rappel simple et clair de ce que la Bible dit depuis plus de vingt siècles à toutes les générations, à savoir la venue de Jésus dans notre monde
. Son avènement dans un corps semblabLe au nôtre n'a laissé aucun de ceux qui étaient présents indifférents. De Marie aux bergers, de Siméon aux mages, l'annonce de la naissance de Jésus a retenu l'attention. L'ange va proclamer cette Bonne Nouvelle de la part de Dieu "Je vous annonce une bonne nouvelle qui sera pour tout le peuple le sujet d'une grande joie, c'est qu'aujourd'hui dans la ville de Davidil vous est né un Sauveur
qui est le Christ le Seigneur" (Luc 2-10-11).

Par ce petit enfant couché dans la crèche, entouré des siens, Dieu se penchait sur notre humanité pour lui apporter le salut et délivrer les hommes de leurs péchés au travers de la mort de Jésus sur la croix. De la crèche, il faut se rendre au mont Golgotha.


QU'EN EST-IL AUJOURD'HUI ?

Notre société va-t'elle bien ? Les différents maux que nous connaissons actuellement contribuent grandement à l'insécurité des coeurs.

Noël, c'est le message d'espoir, l'occasion de rappeler l'Evangile. "Dieu a tellement aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse par, mais qu'il ait la vie éternelle" (Jean 3/16).

Chacun peut donc saisir l'opportunité d'avoir son Noël à lui
, en acceptant Christ comme son Sauveur.


QUE SERA NOEL POUR NOUS CETTE ANNEE ?

17/12/2012

Pourvu qu'on soit sincère

Notre époque voit fleurir toutes sortes de praiques religieuses et il est fréquent d'entendre: "peu importe la religion qu'on a, pourvu qu'on soit sincère"
Il est vrai que bien des religions ont des choses en commun comme le désir de s'approcher de la divinité, de mener une vie exemplaire et d'avoir une vie après la vie. Toutes les religions mettent aussi l'accent sur l'effort à faire pour essayer de s'améliorer et de se soumettre à des lois morales. Dieu nous montre dans la Bible qu'être chrétien est très différent de ce que les religions enseignent, car c'est Dieu qui est venu à la rencontre de l'homme. Nous n'avons pas à chercher désespérément Dieu, car Jésus-Christ est venu sur la terre pour nous faire connaître l'amour de Dieu. Il promet un pardon total et gratuit à celui qui croit en lui. Le salut ne se trouve ni dans une église, ni dans une religion ou une quelconque pratique pour atteindre Dieu, mais dans une seule personne, Jésus-Christ, le fils de Dieu. Se confier en Jésus et en ce qu'il a fait pour nous amener à Dieu, voilà ce qui nous sauve.
 
A lire dans votre Bible: Jean chapitre 6: versets 35 à 48

05/11/2012

Etre chrétien....

L'injustice sociale, l'escalade de la violence, l'immoralité sont parmi les traits dominants du monde d'aujourd'hui. Et les pays christianisés", dans lesquels la religion a longtemps apporté un certain frein au relâchement des moeurs, donnent plutôt actuellement dans ce domaine un triste exemple aux autres nations.

 

Faut‑il conclure à l'échec du christianisme et à la victoire du mal sur le bien ? Non, ce ne sont pas les principes chrétiens qui ont fait faillite, mais bien les chrétiens eux‑mêmes. Le moins qu'on puisse dire, c'est que la chrétienté en général n'a pas cru, encore moins vécu, la doctrine de Celui dont elle porte le nom, cette doctrine admirable qui enseigne l'obéissance à Dieu et l'amour du prochain. On dira peut‑être du bien de la morale chrétienne, mais on ne veut pas de Celui qui en est la source et l'inspiration : Jésus Christ.

 

Une prétention ?

 

Vous qui vous déclarez chrétien, réalisez‑vous que vous portez de ce fait le nom du Christ, ce «beau nom qui a été invoqué sur vous» ? (Epître de Jacques, chapitre 2, verset 7). En avez‑vous le droit ? Êtes‑vous un disciple de Jésus, un de ceux auxquels il dit: «Si vous persévérez dans ma parole, vous êtes vraiment mes disciples» ? (Évangile selon Jean, chap. 8, v. 31). Ou bien au contraire un de ceux auxquels il devra dire un jour: «Je ne vous ai jamais connus; retirez‑vous de moi» ? (Évangile selon Matthieu, chap. 7, v. 23).

 

Il ne suffit pas pour être chrétien de figurer sur le registre de baptême d'une église. Ce ne sont pas ces livres‑là qui seront consultés au grand jour du jugement lorsque Dieu fera comparaître tous les hommes devant Lui pour les juger selon leurs oeuvres. «Un autre livre fut ouvert qui est celui de la vie... Et si quelqu'un n'était pas trouvé écrit dans le livre de vie, il était jeté dans l'étang de feu». (Apocalypse, chap. 20, v. 12 à 15).

 

Un droit ?

 

Pour vous permettre de porter votre nom de famille, il a fallu qu'à votre naissance l'état‑civil enregistre votre filiation. La Bible nous apprend que, de la même manière, pour nous prévaloir du nom de Jésus Christ et nous faire entrer dans la famille de Dieu, une nouvelle naissance est nécessaire. A cette condition seulement notre nom pourra figurer dans le Livre de vie, cet «état civil du ciel» où Dieu inscrit ceux qui ont cru en son Fils et l'ont accepté pour leur Sauveur personnel. «À tous ceux qui l'ont reçu, il leur a donné le droit d'être enfants de Dieu»  (Évangile selon Jean, chap. 1, v. 12).

 

Vous avez bien lu, c'est un droit. Mais qui est exclusivement fondé sur l'oeuvre de Christ et non sur nos mérites. On n'est pas chrétien parce qu'on est meilleur ou plus religieux que d'autres, mais parce qu'il existe entre le Seigneur Jésus et nous... une relation.

 

une relation

 

Le christianisme, voyez‑vous, ce n'est pas, comme on le croit souvent, un ensemble de cérémonies, de dogmes et de règlement : Fais ceci, ne fais pas cela! C'est essentiellement la connaissance d'une personne: Jésus Christ, une relation entre Lui qui donne la vie et nous qui la recevons.

 

Cette relation est établie une fois pour toutes, à notre conversion, quand, reconnaissant que nous sommes pécheurs, nous acceptons par la foi le salut gratuit qu'il nous offre, la pleine valeur de son sang versé pour effacer nos fautes.

 

Elle est ensuite entretenue par le Saint Esprit donné au chrétien pour renouveler sa paix intérieure, sa patience, son courage, sa confiance, sa joie puisée dans l'amour personnel du Seigneur Jésus pour lui.

 

«Le Fils de Dieu m'a aimé et s'est livré lui‑même pour moi» (Epître aux Galates, chap. 2, v. 20).

 

 

une réponse ?

 

À cet amour, le chrétien répond par l'amour:

 

grand et unique secret de sa vie intérieure, de son rayonnement extérieur. Loin d'être une religion de formes et de contraintes, le christianisme se résume à ceci: la prise de conscience de la grâce immense de notre Seigneur Jésus Christ et des droits qu'il a de ce fait sur nos vies. «Nous, nous l'aimons parce que Lui nous a aimés le premier, (1° Épître de Jean, chap. 4, v. 19).

 

À une épouse attachée à son mari, ce dernier n'a pas besoin d'établir chaque matin le programme de sa journée. Elle accomplira spontanément et joyeusement, pour les siens, les tâches propres à leur vie commune.

 

Pour faire ce qui est agréable au Seigneur encore faut‑il vivre dans son intimité, savoir ce qui lui plaît et ce qui lui déplaît. La Bible nous l'enseigne; elle est l'expression de toute la pensée de Dieu.

 

«Si quelqu'un m'aime, dit Jésus, il gardera ma parole». (Évangile selon Jean, chap. 14, v. 23).

 

Une raison de vivre ?

 

Un homme est toujours défini par ce qu'il aime: s'il aime l'argent, c'est un avare, le pouvoir, il est ambitieux. Et s'il aime Jésus Christ, il est chrétien.

 

«L'amour du Christ nous étreint... Il est mort pour tous, afin que ceux qui vivent ne vivent plus pour eux‑mêmes, mais pour celui qui pour eux est mort et a été ressuscité» (2° Épître aux Corinthiens, chap. 5, v. 14 et 15).

 

Ainsi comprise, la vie chrétienne n'est pas seulement un bel idéal et la plus noble des causes, mais la seule vraie parce qu'elle possède les certitudes de l'éternité et le secret du véritable bonheur.

 

 

 

 

21/09/2012

Le divertissement

Le divertissement

Le mathématicien et philosophe Blaise Pascal écrivait: “La seule chose qui nous console de nos misères est le divertissement, et cependant c'est la plus grande de nos misères. Car c'est cela qui nous empêche principalement de penser à nous, et qui nous fait passer le temps, insensiblement. Sans cela, nous serions dans l'ennui, et l'ennui nous pousserait à chercher un moyen plus solide d'en sortir. Mais le divertissement nous amuse, et nous fait arriver insensiblement à la mort”.

Que de distractions sont proposées aujourd'hui, dans les pays riches en particulier! Le monde est une vaste cour de récréation où chacun cherche ce qui répond le plus à ses désirs. On se passionne pour tel sujet, on se lasse, on passe à autre chose et ainsi de suite. Pourquoi cette activité fébrile qui grandit toujours? N'est-ce pas parce que l'homme vit sans Dieu et cherche sa propre satisfaction dans ce que le monde peut offrir? Il s'agite pour l'obtenir, il se divertit et cela l'empêche de penser à Dieu et de voir son état à la lumière divine. Son attention est détournée de l'essentiel.

Et pourtant Dieu nous demande d'être préparés pour le rencontrer (Amos 4. 12). Alors prenons le temps de faire le point avec lui. Arrêtons-nous pour écouter ce qu'il veut nous dire: “Dieu… ordonne maintenant aux hommes que tous, en tous lieux, ils se repentent” (Actes 17. 30)parce que tous ont péché. Et il donne le seul moyen d'être sauvé: “Crois au Seigneur Jésus et tu seras sauvé” (Actes 16. 31).

15/09/2012

J'ai beaucoup souffert… j'irai au paradis!

Dans la salle d'attente de la clinique, une patiente s'exclame: “J'ai beaucoup trop souffert dans la vie! J'irai au paradis!”. Elle raconte en détail par où elle est passée: les nombreuses interventions chirurgicales, les thérapies longues et douloureuses, la solitude, le découragement. Certes, sa vie n'a pas été facile. Mais imaginez un instant un tribunal; l'accusé a commis un vol. Le juge, avec bonté, gracie le coupable en lui disant: “Ah! Monsieur, vous avez tellement souffert dans votre vie! Même si vous avez commis ce vol, je vous acquitte. Vous êtes libre!”

C'est donc cela, la justice? Non, bien sûr, cela vous mettrait sûrement en colère de voir celui qui vous a volé, libéré sous un tel prétexte!

Dieu n'est pas un juge injuste. Au contraire, il est bien trop juste pour tolérer les fautes qu'il voit en moi, et en chacun de nous. C'est justement à cause de sa justice que nous ne pouvons pas le rejoindre au ciel pour l'éternité. Mais alors, comment faire pour avoir ce privilège? La Bible est claire: pour aller au paradis, il y a une condition: être rendu juste devant Dieu.

Est-ce possible? Oui, si j'accepte que Jésus Christ a porté le châtiment que méritaient mes fautes. Alors, devant Dieu, je suis juste. Ma dette a été payée, il n'en sera plus jamais question, elle est effacée. Dieu est juste, et il doit, pour ainsi dire, au Seigneur Jésus qui a expié nos péchés, de nous recevoir comme ses enfants bien-aimés.

10/09/2012

ADN

 L'ADN, cette molécule chimique qui caractérise chaque individu, est composée de quelque 3,3 milliards de paires de base qui recèlent les instructions pour synthétiser les molécules qui forment chaque cellule, tissu ou organe de notre corps. Parmi ces milliards de bases, il n'y a que 2 à 3% qui sont utilisés pour la synthèse des protéines. C'est ce qu'on appelle l'ADN codant qui compte quelque 22.000 gènes. Le reste de l'ADN est donc "non codant" et on le croyait inutile. On vient de trouver qu'il serait en fait une vaste table de contrôle avec des millions d'interrupteurs régulant l'activité de nos gènes. Sans ces interrupteurs les gènes ne fonctionneraient pas et des mutations dans ces régions pourraient induire des maladies. Une équipe de chercheurs a identifié pas moins de 4 millions d'"interrupteurs" génétiques capables de contrôler si un gène doit s'exprimer ou non (information tirées de maxisciences.com).  Nous ne cherchons pas à noyer nos lecteurs sous des informations savantes qu'ils ne comprennent pas, mais retenons simplement que plus la science avance, plus on découvre que les être vivants sont d'une complexité inimaginable, avec une perfection de fonctionnement non moins stupéfiante, plus il est absurde d'imaginer que tout ça s'est fait tout seul (génération spontanée!!), comme veut nous le faire croire la théorie de l'évolution (un mensonge malgré toutes les approbations officielles), et plus l'homme est inexcusable de ne pas reconnaitre Dieu, sa divinité et sa puissance éternelle (Romains 1:19-20).

05/09/2012

Inexcusable

 

Tu crois que le hasard serait à l'origine de l'univers, alors que tout le monde s'accorde à reconnaître son extrême complexité. Ce que l'on en perçoit n'est que le reflet d'une prodigieuse organisation. Ces lois qui régissent l'univers seraient-elles apparues… toutes seules?

Tu crois que l'homme est bon, et que c'est la société qui le rend méchant. Mais qui a organisé, dans ce monde, l'oppression, le mensonge, l'immoralité, la violence sous toutes ses formes, les génocides?

Tu crois que la liberté sexuelle apporte le bonheur, alors qu'elle engendre déséquilibre et trouble, sans parler des maladies du corps et de l'âme.

Oui, il te faut une très grande “foi”, immense et démesurée, pour admettre tout ce que la prétention de l'homme a pu échafauder afin d'expliquer qu'il n'y a pas eu d'horloger pour créer l'horloge si compliquée qu'est notre univers. Moi, j'ai une toute petite foi, mais je l'ai placée dans un grand Dieu, qui est lumière et amour!

Ceux que tu classes parmi les esprits simples, ne seraient-ils pas remplis de la lumière de Dieu?

Sois de bonne foi, crois au Fils de Dieu, la lumière du monde. Crois en Jésus Christ, mort pour tes péchés sur une croix. Alors la connaissance du Dieu vivant et vrai et sa bonté s'imposeront à toi. Et avec bonheur, en t'inclinant devant lui, tu diras en vérité: “Mon Seigneur et mon Dieu!” (Jean 20. 28).

22/08/2012

En quel Dieu croyons-nous ?

 

Pour la plupart, des gens sont croyants. Cependant, ce qui est important, ce n’est pas une simple parole de foi qui dit : «je crois en Dieu !» mais c’est ce que nous croyons sur Dieu qui est important...

Si nous croyons en Dieu, il faut nous occuper de lui, et pour cela il faut le connaître.

  • 1- Le Dieu de notre imagination.


Beaucoup de gens se font une idée de Dieu suivant leurs pensées et leurs désirs, tout comme les païens se fabriquent des idoles.

Pour les uns, c’est un Dieu lointain qui ne s’occupe pas des hommes, et ceux-ci organisent leur vie sans tenir compte de Lui. Ils ne cherchent ni à connaître sa volonté, ni à recevoir son aide.

Pour d’autres, c’est un Dieu qui les accepte comme ils sont. Il est sentimental, faible, pardonnant sans cesse et de toutes manières, il aura pitié d’eux.

Il en est aussi qui croient que Dieu est à leur disposition pour les exaucer, et qu’ils peuvent se servir de lui pour satisfaire leurs désirs, leurs ambitions et même leurs rancunes. Ils font leurs projets, définissent leurs buts et Dieu doit accomplir tout cela. C’est bien commode, et Dieu est vraiment très complaisant.

De pareilles erreurs ne sont pas d’aujourd’hui et déjà les Israelites s’imaginaient qu’ils pourraient tout se permettre parce qu’ils étaient le peuple élu que Dieu ne pouvait pas abandonner, et qu’il pardonnerait toujours. Ils firent des expériences cruelles.

Le prophète Osée disait: «Le peuple est détruit parce qu’il manque de connaissance», Osée 4.6. Il nous faut donc connaître Dieu tel qu’il est, et c’est la Bible qui nous le révèle.

  • 2- Le Dieu de la Bible.


Dans la Bible, Dieu est le créateur qui soutient tout par sa puissance, «Dieu a dans sa main ton souffle et toutes tes voies» Daniel 5.23. Cette création, il l’a organisée et la fait vivre, suivant ses lois physiques physiologiques, morales, spirituelles. Aux hommes il a donné l’intelligence, des sentiments, une volonté dont nous avons à nous servir suivant la loi morale que Dieu a faite non pas pour lui, mais pour nous, pour notre bien. Nous sommes faits pour le suivre. Elle est pour nous la vraie vie par laquelle nous nous épanouissons. C’est pourquoi l’apôtre Paul dit «La volonté de Dieu est bonne, agréable et parfaite» Romains 12.12.

Dans la bonne création de Dieu, Genèse 1.31, le mal est introduit avec son cortège de désastres et de maux. Il nous a séparés de Dieu, nous conduisant à la perdition.

La Bible nous apprend que Dieu est un Père qui nous aime et veut être aimé de nous, malgré notre refus et notre péché. Il n’a pas pris son parti de notre malheur et c’est pourquoi il a envoyé son fils Jésus-Christ pour enlever l’obstacle du péché, et nous annoncer le pardon, le salut et la possibilité d’une vie nouvelle. «Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son fils unique afin que quiconque croit en lui ne périsse point mais qu’il ait la vie éternelle» Jean 3.16.

C’est l’évènement merveilleux de l’histoire des hommes. Jésus-Christ est venu et par lui nous connaissons maintenant Dieu pleinement.

Nous savons maintenant que Dieu est amour par nature. Il veut notre bonheur et notre salut. Il a porté la peine de notre rébellion et de nos fautes en Jésus-Christ sur la croix, et nous demande d’accepter le salut qu’il nous offre par la foi en même Jésus-Christ, le libérateur.

  • 3- Conclusion

Pour la plupart d’entre nous, il faut découvrir ou redécouvrir Dieu.
Le Dieu vivant et vrai dont nous avons la révélation dans la Bible, il nous aime; mais réclame de nous un amour sincère qui se montrera par notre confiance et notre obéissance. Cette connaissance de Dieu par Jésus-Christ est essentielle, car toute notre vie en dépend, et toute notre éternité.

24/05/2012

Qui a créé Dieu ?

Qui a créé Dieu ?

Le monde a-t-il toujours existé, ou a-t-il été créé par Dieu à partir de rien,
Ou c'est le monde, (les hommes) qui ont créé Dieu?

Pourtant il nous est bien difficile d'imaginer et de comprendre
l'une ou l'autre de ces deux propositions.
Par exemple:
D'où vient notre personnalité, notre pensée, notre intelligence ?
L'inanimé peut-il créer de l'intelligence ?


Il reste la question fondamentale... qui a créé Dieu ?

Qui n'a pas déjà posé cette question ? Personne ne peut y répondre.

Sinon que le lecteur averti de la Bible pourra dire Dieu n'a pas de créateur, car il est "auto-existant"....
De même nous ne pouvons concevoir ni le début, ni la fin du temps, pas plus que les limites de l'espace.

Par définition, un être infini, éternel a toujours existé, donc personne n'a créé Dieu. Il est l'auto existant le grand «Je suis» de la Bible Il est en dehors du temps en fait, c’est lui qui a créé le temps.

Nous lisons dans la Bible, ...Or, sans la foi il est impossible de lui plaire: celui qui s'approche de Dieu doit croire qu'il existe, et qu'il récompense ceux qui le cherchent... Hébreux 11.6.

Il ne s'agit pas d'une foi aveugle, comme pensent certains.
Non car rien ne peut surgir du désordre par hasard.

La foi chrétienne n'est pas une foi aveugle, c'est une foi qui se défend d'une manière logique. C'est la raison pour laquelle la Bible affirme que quiconque ne croit pas en Dieu est sans excuse: ...En effet, les (perfections) invisibles de Dieu, sa puissance éternelle et sa divinité, se voient depuis la création du monde, quand on les considère dans ses ouvrages, Ils sont donc inexcusables... Romains 1.20-21.


Par la foi nous acceptons alors pour notre réflexion, une puissance qui nous est largement supérieure, DIEU, dans l'espoir qu'un jour, nous comprendrons les mystères de l'existence...

09/04/2012

IL EST RESSUSCITE

http://youtu.be/ddvPMSY15bM

07/04/2012

Vendredi Saint

http://youtu.be/0JK_Jtdj2yE

06/04/2012

Pâques

La fête de Pâques, c'est Dieu qui l'a ordonnée.

Pâques signifie ' passer outre ' , épargner à la vue du sang.

C'est là le message central de la Bible qui s'adresse à tous les hommes,

à toutes les familles de la terre. Elle fut instituée en Egypte pour commémorer

l'événement fondamental de la délivrance des Israélites. Le Seigneur avait fait

périr tous les premiers nés des Egyptiens, mais épargné ceux des demeures israélites

marqués du sang de l'agneau pascal. Christ, notre Pâque, a été immolé. Il était sans

défaut comme l'agneau pascal. Son sang a servi de signe devant Dieu. Nous aussi,

nous sommes délivrés de la mort spirituelle conséquence du péché dans nos vies

par le sang de Jésus. Dès la naissance de Jésus l'ombre de la croix s'est projeté sur sa route.

Il a souffert terriblement dans tout son être. Il a payé notre rachat au plus fort :

il a été fait péché pour nous, il a subi notre châtiment. Toute puissante manifestation

de l'amour de Dieu ! Désormais le ciel est ouvert. Nous sommes incapables de payer notre dette.

Il y a plus de 2000 ans, dans les terribles souffrances et l'agonie de la croix, Dieu a consumé

vos péchés et les miens. La Bible enseigne : Sans effusion de sang, il n'y a pas de pardon.

Le Christ ressuscité a vaincu la mort. Quelles conditions faut-il remplir pour en être bénéficiaire ?

La foi, la repentance et l'obéissance.

La Pâque de l'Eternel est fêtée par ceux qui sont blanchis par le sang de Jésus.

Son amour et sa grâce remplissent leurs cœurs.

Vendredi Saint

LES 7 PAROLES DE CHRIST EN CROIX

Il prie pour ceux qui l'ont condamné et qui sont la cause de ses souffrances. Aucune haine aucune vengeance, mais une prière
« Père, pardonne-leur, car ils ne savent pas ce qu'ils font ! » Jésus s'oublie soi-même, il pense à ses bourreaux.
Deux brigands subissent le même sort. L'un se moque. L'autre reconnaît ses fautes. Il reçoit cette promesse pleine d'espoir:
« Aujourd'hui tu seras avec moi dans le paradis ».
Jésus s'intéresse encore à un brigand. A sa mère effondrée de douleur, puis à Jean, Jésus adresse ces mots: « Femme voilà ton fils Voilà ta mère ». Jésus n'oublie pas sa mère et la confie aux soins de son disciple bien aimé.
Alors seulement, il prie son Père, reprenant le Psaume 22:
« Mon Dieu, mon Dieu pourquoi m'as-tu abandonné ? » Puis au comble de la souffrance humaine, il supplie:
« J'ai soif ! ». Maintenant Jésus s'écrie:
« Tout est accompli ».
Il pense à tous les pécheurs du monde, à vous et à moi: sa mission de salut est totalement accomplie.
Enfin dans un dernier souffle, Jésus prononce cette dernière parole:
« Père, je remets mon esprit entre tes mains! ».

« Puissons-nous tous, comme le soldat romain, présent au pied de la croix, affirmer en retour: " Certainement, Jésus est le Fils de Dieu!" »

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique