logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

26/02/2008

l y a "chrétien "et "chrétien"

" Un chrétien ? C’est quelqu’un qui a été baptisé par une église chrétienne, qu’elle soit catholique, orthodoxe ou protestante ! " Cette conception très répandue n’est pourtant pas dans la Bible. On peut être aspergé dans une église peu après sa naissance et ne pas être un chrétien.

" Un chrétien ? C’est quelqu’un qui est né dans une famille chrétienne ou un pays chrétien ! " Pourtant, Dieu n’a jamais dit qu’on devenait chrétien par sa famille ou par sa patrie.

" Un chrétien ? C’est quelqu’un qui fait le bien autour de lui, qui agit avec charité. " Le bon sens nous prouve le contraire : il y a beaucoup de non chrétiens et d’athées qui sont assez généreux tandis qu’il y a tout autant de " chrétiens " qui sont méchants.

Mais qu’est-ce qu’un chrétien alors ? Il faut se poser la question sérieusement, surtout si vous pensez être chrétien vous-mêmes, cher lecteur. Le Seigneur Jésus-Christ a dit :

" Ceux qui me disent, Seigneur, Seigneur! n'entreront pas tous dans le royaume des cieux, mais seulement celui qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux. (Matthieu 7:21).

Cela signifie qu’on peut se réclamer de Jésus ou de Dieu et ne pas être véritablement chrétien, et se voir refuser l’entrée du Royaume des Cieux par Dieu lui-même !

Dans une parabole bien connue, Jésus parle encore du bon grain et de l’ivraie. Le bon grain, dit-il, ce sont les fils du royaume, mais l’ivraie ce sont les fils du malin. Les deux poussent ensemble et il est bien difficile de les distinguer. C’est au jour de la moisson (la fin du monde) que les vrais chrétiens seront dévoilés tandis que l’ivraie, les faux chrétiens seront rejetés éternellement de la présence de Dieu.

Quelle terrible fin pour ceux qui auront été baptisés, membres d’une église, qui auront donné pour les bonnes œuvres, parlé de Dieu et auront été actifs dans l’église… Vous me dîtes : " Mais comment est-ce possible ? Une telle personne, morale, religieuse, ayant reçu les rites de l’église, pourrait-elle être rejetée du Royaume de Dieu ? " Ce n’est pas moi qui le dis, c’est Jésus-Christ ! Aux versets 22 et 23 de Matthieu 7, il continue :

" Plusieurs me diront en ce jour-là, Seigneur, Seigneur, n'avons-nous pas prophétisé par ton nom? n'avons-nous pas chassé des démons par ton nom? et n'avons-nous pas fait beaucoup de miracles par ton nom? Alors je leur dirai ouvertement, Je ne vous ai jamais connus, retirez-vous de moi, vous qui commettez l'iniquité. "

Pour rien au monde, je ne voudrais m’entendre dire " Je ne vous ai jamais connus… " et aller en enfer à cause de ma négligence. Voilà pourquoi je veux, dans ce court article que nous regardions bien ce que signifie " être chrétien " .

Un chrétien vient de Christ
Nous découvrons tout d’abord, en lisant le Nouveau Testament, qu’un chrétien porte le nom de Christ. Nous lisons que " ce fut à Antioche que, pour la première fois, les disciples furent appelés chrétiens. " (Actes 11:26).

Les grecs d’Antioche, voyant ces hommes et ces femmes adorer, servir et parler de Christ, les ont affublés du nom " christien ", devenu " chrétien ". C’était un nom méprisable à leurs yeux, mais en réalité le plus grand compliment qu’on pût faire à quelqu’un. Ces chrétiens vivaient par Jésus-Christ et pour Jésus-Christ, au point que ce qui les décrivait le mieux c’était " christien ", " de Christ ". Les chefs religieux de Jérusalem furent frappés par la puissance surnaturelle qui émanait des apôtres :

" Lorsqu'ils virent l'assurance de Pierre et de Jean, ils furent étonnés, sachant que c'étaient des hommes du peuple sans instruction; et ils les reconnurent pour avoir été avec Jésus. " (Actes 4:13).

Non seulement parlaient-ils de Jésus-Christ à qui voulait les entendre, mais encore ont-ils été prêts à souffrir en portant le nom de leur Sauveur : " ces hommes ont exposé leur vie pour le nom de notre Seigneur Jésus-Christ. " (Act. 15:26).

Voilà donc le premier élément de nos découvertes : être chrétien, c’est avoir été avec Jésus, c’est connaître Jésus-Christ personnellement. Ce n’est pas seulement croire qu’il a existé ou qu’il a fait des miracles, mais c’est encore connaître Jésus-Christ ressuscité, avoir une relation vivante avec lui.

Un chrétien est une nouvelle personne
Une autre piste nous amène à découvrir que l’on n’est pas chrétien à la naissance, ni même lors du rite d’aspersion quelques jours après la naissance. L’apôtre Jean est clair, on devient un chrétien par une décision consciente et par un acte de foi :

" Mais à tous ceux qui l'ont reçue, à ceux qui croient en son nom, elle a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu, lesquels sont nés, non du sang, ni de la volonté de la chair, ni de la volonté de l'homme, mais de Dieu. (Jn 1:12-13).

" Elle ", dans le contexte, c’est la Lumière du monde, c’est-à-dire Jésus-Christ. Jean affirme ici, sous l’inspiration du Saint-Esprit, que c’est en recevant Jésus-Christ dans notre vie que l’on devient un enfant de Dieu, un vrai chrétien. Cela ne vient pas du sang (par la naissance, par la famille), ni de la volonté de l’homme (par nos propres efforts), mais de Dieu lui-même qui, au moment où l’on reçoit Jésus-Christ comme Sauveur et Seigneur, nous adopte et nous déclare " Son enfant ".

Le deuxième élément est donc que l’on devient chrétien par la foi en Jésus-Christ, par une nouvelle naissance spirituelle opérée par Dieu. L’apôtre Paul le confirme plus tard :

" Si quelqu'un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées; voici, toutes choses sont devenues nouvelles. Et tout cela vient de Dieu, qui nous a réconciliés avec lui par Christ… " (2 Corinthiens 5:17-18).

Les juifs pensaient être acceptés par Dieu par le simple fait qu’ils étaient circoncis. La circoncision, selon leur tradition, avait valeur de salut et les mettait au rang de fils de Dieu. Pourtant, Abraham n’était pas devenu un enfant de Dieu par la circoncision mais bien par la foi " qui lui fut imputée à justice " (Genèse 15:6). De même, on n’est pas chrétien parce qu’on a été baptisé. Dieu dit : " Car ce n'est rien d'être circoncis ou incirconcis; ce qui est quelque chose, c'est d'être une nouvelle créature. " (Galates 6:15).

Un chrétien vit de certitudes
La troisième piste dans notre recherche concerne les certitudes du vrai chrétien. Nous lisons dans le Nouveau Testament :

" Etant donc justifiés par la foi, nous avons la paix avec Dieu par notre Seigneur Jésus-Christ." Romains 5:1

Le vrai chrétien a la paix avec Dieu, il ne craint plus la condamnation, il sait qu’il est pardonné et sauvé. C’est ce que l’apôtre Jean confirme :

" Celui qui a le Fils a la vie; celui qui n'a pas le Fils de Dieu n'a pas la vie. Je vous ai écrit ces choses, afin que vous sachiez que vous avez la vie éternelle, vous qui croyez au nom du Fils de Dieu. " 1 Jean 5:12-13

Et pourtant, combien de personnes qu’on interroge sur leur éternité répondent : " Je n’en sais rien ! " ou bien " J’espère… " ! Imaginez qu’on vous demande si vous êtes marié et que vous répondiez " J’espère… ", ne serait-ce pas étrange ? Oui, vous savez que vous êtes marié (ou non) parce que vous vous rappelez du jour des noces, du " oui " que vous avez prononcé l’un et l’autre devant le Maire et devant Dieu, et parce que, sans doute, vous portez une alliance à votre annulaire qui atteste de votre appartenance à votre conjoint… Il en va de même avec Dieu. Il y a un jour où l’on dit " oui " à Jésus-Christ, pour qu’il devienne notre Dieu, notre Sauveur et notre Berger. Ce " oui " de la foi, on ne l’oublie pas, et c’est par ce oui qu’on entre une fois pour toutes dans la famille de Dieu !

Le baptême vient ensuite. Dans le N.T., c’est après avoir cru que les chrétiens furent baptisés ! Dans le livre des Actes, on trouve Philippe annonçant l’Evangile à un ministre éthiopien. Après avoir écouté et avoir mis sa confiance dans la Bonne Nouvelle, le ministre demanda : " Voici de l'eau; qu'est-ce qui empêche que je ne sois baptisé? Philippe dit, Si tu crois de tout ton coeur, cela est possible. L'eunuque répondit, Je crois que Jésus-Christ est le Fils de Dieu. " (Act. 8:36-37*).

Conclusion
Voilà donc, en résumé, ce qu’est un vrai chrétien : une personne qui est en contact vivant avec Jésus-Christ ressuscité, une personne qui a connu une conversion et une nouvelle naissance par la foi, et une personne qui vit dans la certitude d’appartenir à Christ et de posséder la vie éternelle. Etes-vous de ceux-là ?

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique