logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

05/11/2008

Une réflexion à chaud du 5 novembre 2008

medium_oba1.jpgPersonne ne réalise qu’il est "impossible" qu’un homme politique inconnu de tous il y a quatre ans (Faux ? Incroyable ? Non, et facile à vérifier) soit devenu Président des Etats-Unis après la plus "extraordinaire" (à comprendre littéralement) campagne électorale de tous les temps, menée tambour battant, à partir de janvier 2007, pour se terminer en apothéose le 4 novembre 2008…
--------------------------------------------------------------------------------

Tout a changé le 4 novembre 2008 vers 23H, heure de la côte Est des Etats-Unis, ou, déjà le 5 novembre en France, vers 5H "du matin", quand Paris s’éveille, que les journaux sont imprimés, et les ouvriers sont déprimés (merci à Jacques Dutronc pour cette perle).

Tout allait mal, dans le monde entier, et en Lucanie, pays de grisaille dans le Sud de l’Italie, où tout va encore plus mal, les paysans ont poussé un cri de désespoir !

Non siamo cristiani. Cristo si é fermato a Eboli
Nous ne sommes pas chrétiens. Le Christ s’est arrêté à Eboli.

Ce cris de désespoir a donné son titre à un livre magnifique de Carlo Levi, en 1945…

Le monde d’aujourd’hui va infiniment plus mal qu’en 1945. Le mot chrétien a été mis à toutes les sauces, plus personne ne sait vraiment ce qu’est un chrétien tellement il y a de christianismes différents, incompatibles entre eux, mais aussi et surtout incompatibles avec ce "règlement intérieur" qu’ils affirment pourtant tous avoir en commun, la Bible, seule et unique Parole de Dieu.

D’ailleurs, notre Seigneur lui-même s’est posé et nous a posé cette question, en Luc 18.8 :

Mais, quand le Fils de l’homme viendra, trouvera-t-il la foi sur la terre ?

Le monde non plus ne se pose pas cette question, de toute façon, le monde ne se pose pas trop de vraies questions. Certaines sont importantes, bien entendu, quelle sera la météo de demain ? D’autres sont un peu plus importantes encore : qui va gagner la "Star’Ac", ou qui couchera avec qui sur l’Ile de la tentation ? Et d’autres du même genre…

Mais à quoi bon se poser trop de questions ? Demain tout ira mieux pour nous tous, dans le monde entier, parce qu’un Nouveau Sauveur nous a été donné, en la Personne de Monsieur Barak Obama, 44ème Président des Etats-Unis.

Personne ne sait vraiment qui est Monsieur Obama

Personne ne connaît le vrai programme de Monsieur Obama…

Personne ne réalise qu’il est "impossible" qu’un homme politique inconnu de tous il y a quatre ans (Faux ? Incroyable ? Non, et facile à vérifier) soit devenu Président des Etats-Unis après la plus "extraordinaire" (à comprendre littéralement) campagne électorale de tous les temps, menée tambour battant, à partir de janvier 2007, pour se terminer en apothéose le 4 novembre 2008…

Personne ne se demande pourquoi il a refusé les financements publics pour sa campagne, payée uniquement par des fonds privés, et si 90% de ses donateurs populaires lui ont versé 10% de sa cagnotte de 600 millions de dollars, 10% seulement, essentiellement des "financiers de Wall-Street" ont tellement mis la main à la poche que ce petit groupe a versé 90% des sommes incroyables dépensées pour cette campagne électorale, la plus chère de l’histoire de l’humanité !!!

Personne ne sait rien de lui, ou presque, et il y a de quoi se poser bien des questions…

Mais pourquoi donc se poser des questions ?

Un Nouveau Sauveur nous est donné !!!

Et cette expression est reprise dans le monde entier !!!

Partout, par tous, dans toutes les langues, et avec un certain mysticisme déjà…

Le réveil de certains sera dur, très dur. La situation économique et sociale est catastrophique, partout, dans le monde entier. Et Monsieur Obama n’est pas le Messie, même si certains se posent la question…

Pour finir, voici la "suite", pour le "monde"

Ainsi parle l’Eternel : Maudit soit l’homme qui se confie dans l’homme, qui prend la chair pour son appui, et qui détourne son coeur de l’Eternel ! (Jérémie 17.5)

Et pour "nous"

Béni soit l’homme qui se confie dans l’Eternel, et dont l’Eternel est l’espérance ! Il est comme un arbre planté près des eaux, et qui étend ses racines vers le courant ; il n’aperçoit point la chaleur quand elle vient, et son feuillage reste vert ; dans l’année de la sécheresse, il n’a point de crainte, et il ne cesse de porter du fruit (Jérémie 17.7-8).

A Perpignan, le 5 novembre 2008

Jean Deparis

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique