logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

29/01/2009

Tourner la page

En général, nous aimons prendre de bonnes résolutions, surtout au début de l'année. C'est une bonne chose, et on nous en félicitera. Pourtant, ce n'est pas en tournant la page et en prenant la résolution de mieux faire à l'avenir que le conducteur insouciant embellira sa voiture cabossée : il faudra la réparer. De même, un commerçant en faillite ne gagnerait rien en «oubliant» d'inclure dans son bilan ses dettes passées.

Chaque page de notre vie commence par le “report” des pages précédentes. Les bonnes résolutions aboutissent parfois à de sérieuses déceptions, mais surtout elles ne peuvent pas blanchir notre passé. En aucun cas nous ne pouvons annuler le mal que nous avons commis : le bien n'efface pas le mal. Une seule faute nous exclut de la présence de Dieu, car il ne peut en aucune manière tolérer le mal. Il renierait sa sainteté et sa gloire, son amour aussi, car aimer c'est vouloir le bien.

Quelqu'un demandera : Je ne peux donc rien faire pour être libéré de mon lourd passé ? Dieu répond : Par toi-même, non. Mais moi, je le peux ; j'ai donné mon Fils pour cela. Le sacrifice de Jésus Christ, mort pour nos fautes, permet à Dieu d'offrir un pardon total à chacun de ceux qui viennent à lui dans la conscience que lui seul peut les sauver et effacer leurs fautes. Alors Dieu lui-même tourne la page et dit : “Je ne me souviendrai plus jamais de leurs péchés” (Hébreux 10. 17). Le croyant n'a plus à se justifier pour son passé. Un nouveau chemin est ouvert : demander au Seigneur sa direction et son aide pour faire sa volonté et “lui plaire à tous égards” (Colossiens 1. 10).

24/01/2009

Quelqu'un vous entend…

Seul ? Seul au milieu d'une foule, seul dans une petite chambre de travailleur, ou dans une cellule, ou encore à l'hôpital ? Seul devant les hommes, devant leurs regards, devant leurs questions ? … Seul devant Dieu. Peut-être cette solitude, terrible et désespérée, est-elle la vôtre ? Alors laissez-nous vous dire qu'il y a quelqu'un qui vous entend, qui vous comprend et qui souhaite vous aider. Quelqu'un qui, un jour, avait encouragé un détenu : “Tous m'ont abandonné… mais le Seigneur s'est tenu près de moi” (2 Timothée 4. 16, 17). Quelqu'un qui fait chanter de joie des hommes, même dans une prison (Actes 16. 25). Ce quelqu'un, c'est Jésus Christ, le Fils de Dieu.

Savez-vous que Jésus, bien qu'il ait été le seul juste que la terre ait porté, a été condamné à mort par ces hommes auxquels il n'avait fait que du bien ?

Dieu a laissé faire cette injustice parce que Jésus était venu sur la terre pour cela même : donner sa vie pour sauver des hommes coupables devant Dieu.

Que vous soyez religieux ou non, quelle que soit votre éducation, votre culture, quel que soit votre passé, Jésus Christ veut changer votre vie maintenant. Il veut devenir votre Sauveur et ensuite votre ami de tous les jours, quoi qu'il arrive.

Dès aujourd'hui, dites-lui tout ce que vous avez sur le cœur : votre solitude, votre souffrance, vos doutes, votre honte, votre révolte, le mal que vous avez fait… Jésus Christ lui-même vous répondra. Il ne fera pas forcément tout ce que vous voulez, mais il vous apportera bien plus que tout ce que vous pouvez espérer.

23/01/2009

Adressez-vous à Dieu

Sourires ironiques ou amusés, moqueries plus ou moins ouvertes, sont réactions courantes lorsqu'il est fait allusion à la prière. Pourtant, nombreux sont nos concitoyens qui, devant leur incapacité à résoudre un problème, n'hésitent pas à “essayer” la prière comme dernier recours.

Pour le chrétien, la prière n'est pas quelque chose de mystique, de vague, de confus ; ce n'est pas non plus une forme de superstition. Ce n'est pas le dernier recours, mais le premier besoin. C'est une véritable communication qu'il peut établir avec Dieu, dans la confiance et la dépendance d'un petit enfant devant son Père.

Connaître Dieu comme un Père plein de bonté, c'est avoir accepté le salut qu'il offre à tout homme, par son Fils Jésus Christ. Dieu, à cause de son amour, a voulu s'approcher de ses créatures, et entrer en relation avec elles. Ainsi par la prière, le croyant peut se présenter devant lui à tout moment. Aucun de ses problèmes n'est trop petit ni trop grand pour Dieu, aucune de ses difficultés ne le laisse indifférent.

Peut-être ne connaissez-vous pas le privilège de telles communications avec le grand Dieu du ciel et de la terre ? Dites-lui que vous désirez le connaître. Parlez-lui avec vos mots, dans le sentiment qu'il est attentif à la prière sincère. Ouvrez-lui votre cœur, il vous répondra. Ce n'est pas une probabilité, mais une certitude. Il est le “Dieu Sauveur qui veut que tous les hommes soient sauvés et viennent à la connaissance de la vérité” (1 Timothée 2. 4). Il ne repousse personne.

21/01/2009

Je vous invite

à cliquer sur le lien: Dieu-peut-il-changer-ma-vie ?

19/01/2009

L'oecuménisme n'est pas biblique

"Car il viendra un temps où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine; mais, ayant la démangeaison d'entendre des choses agréables, ils se donneront une foule de docteurs selon leurs propres désirs, détourneront l'oreille de la vérité, et se tourneront vers les fables" (2 Timothée 4/3-4)

Luc 12/51 "Pensez-vous que je sois venu apporter la paix sur la terre? Non, vous dis-je, mais la division".

La Bible parle de deux sortes de divisions: l'une de Dieu et l'autre de Satan. Quand Paul mettait en garde contre les divisions, il parlait des mauvaises divisions, causées par de fausses doctrines (Romains 16/17; 1 Timothée 4/1).

Il existe une division qui est bonne et nécessaire, qui est le résultat d'être séparé de l'Erreur par la Vérité (Jean 17/17). Jésus enseigna: Je suis venu apporter la division. Il sépara Son Eglise du Judaïsme qui L'avait rejeté (Jean 1/11).

Jean 17/20-21 "Ce n'est pas pour eux seulement que je prie, mais encore pour ceux qui croiront en moi par leur parole, afin que tous soient un, comme toi, Père, tu es en moi, et comme je suis en toi, afin qu'eux aussi soient un en nous, pour que le monde croie que tu m'as envoyé".

Jésus pria pour l'unité des croyants; Il pria pour une unité spirituelle (Jean 10/30; 17/21), et une unité dans la Vérité (17/17).

Actes 2/4, 42 "Et ils furent tous remplis du Saint-Esprit... Ils persévéraient dans l'enseignement des apôtres, dans la fraction du pain, et dans les prières".

La prière de Jésus A ETE exaucée, comme le montre Actes 2. Les disciples étaient unis dans l'unité de l'Esprit depuis qu'ils étaient remplis de l'Esprit, et dans l'unité de la Vérité tandis qu'ils persévéraient dans l'enseignement des apôtres.

Actes 2/47 "Et le Seigneur ajoutait chaque jour à l'Eglise ceux qui étaient sauvés".

L'Eglise de Jésus-Christ n'est pas une institution à laquelle il est possible de se joindre. Un homme peut ouvrir les portes d'une organisation appelée "église", mais il ne peut pas ouvrir les portes de l'Eglise. Devenir membre de l'Eglise signifie se détourner du péché et naître de l'Esprit. C'est Dieu qui pardonne les péchés, qui envoie l'Esprit et qui ajoute à l'Eglise.

1 Corinthiens 12/13 "Nous avons tous, en effet, été baptisés dans (ou "par") un seul Esprit pour être un seul
corps, soit Juifs, soit Grecs, soit esclaves, soit libres, et nous avons tous été abreuvés d'un seul Esprit".

Le monde voit des milliers de dénominations; Dieu voit l'Unique Eglise, le Corps de Christ, qui comprend les personnes sauvées qui sont dans les dénominations. La seule façon d'être dans la vraie Eglise, c'est d'être baptisé par l'Esprit dans le Corps de Christ à la conversion.

Voir aussi: 1 Corinthiens 6/17.

Galates 1/8-10 "Mais, si nous-mêmes, si un ange du ciel annonçait un évangile s'écartant de celui que nous vous avons prêché, qu'il soit anathème! Nous l'avons dit précédemment, et je le répète à cette heure: si quelqu'un vous annonce un évangile s'écartant de celui que vous avez reçu, qu'il soit anathème! Et maintenant, est-ce la faveur des hommes que je désire, ou celle de Dieu? Est-ce que je cherche à plaire aux hommes? Si je plaisais encore aux hommes, je ne serais pas serviteur de Christ".

Si Paul avait été oecuménique, il n'aurait jamais prononcé l'anathème de Dieu sur tous ceux qui prêchent un autre évangile! L'Eglise Catholique Romaine enseigne toujours les mêmes hérésies, comme le fait de donner l'autorité ultime à la TRADITION DE L'EGLISE et à la Papauté, plutôt qu'aux 66 livres canoniques de la Sainte Bible; les sacrements de l'Eglise comme étant nécessaires au salut; la Transsubstantiation; la Mariolâtrie avec les prières faites à Marie comme si elle était omniprésente; le Purgatoire; et les Indulgences pour les péchés futurs. La théologie Catholique Romaine présente un autre Evangile (Galates 1/1-9) et un autre Jésus (2 Corinthiens 11/4). Si Paul était vivant aujourd'hui, il s'opposerait de nouveau à ceux qui enseignent de fausses doctrines.

Note: Ce n'est pas l'Eglise Catholique Romaine qui a changé, ce sont les Evangéliques. Si le Catholicisme Romain avait fait irruption ces dernières années, plutôt que de se développer au cours des siècles, il serait immédiatement reconnu comme étant une secte, au même titre que le Mormonisme et les Témoins de Jéhovah.

Galates 2/14 "Voyant qu'ils ne marchaient pas droit selon la vérité de l'Evangile, je dis à Céphas en présence de tous: Si toi qui es Juif, tu vis à la manière des païens et non des Juifs, pourquoi forces-tu les païens à Judaïser?".

Pierre commença à se joindre aux Judaïsants dans leur hérésie légaliste. Paul s'opposa à lui publiquement à cause de son hypocrisie (Galates 2/11-16). Pierre se repentit, de sorte que la communion fut préservée dans l'unité de la foi (Actes 15/7-11; 1 Jean 1/7).

Galates 3/3 "Etes-vous tellement dépourvus de sens? Après avoir commencé par l'Esprit, voulez-vous maintenant finir par la chair?".

La prière de Jésus pour l'unité spirituelle des croyants est exaucée et continue à être manifestée. Suggérer qu'une prière de Jésus puisse rester inexaucée, ou que la réponse dépend d'oeuvres humaines, est aux limites du blasphème! "Travailler" à une unité visible construit l'ego humain, mais c'est une oeuvre de la chair. L'histoire de Eglise nous montre que ce genre d'unions n'a jamais produit le réveil, bien au contraire.

Galates 3/28 "Il n'y a plus ni Juif ni Grec, il n'y a plus ni esclave ni libre, il n'y a plus ni homme ni femme; car tous vous êtes un en Jésus-Christ"

La vraie Eglise, le Corps de Christ, EST UNE. C'est ce qu'enseignent tous les passages bibliques qui parlent de l'unité des croyants.

Ephésiens 4/3 "Vous efforçant de conserver l'unité de l'Esprit par le lien de la paix. Il y a un seul corps et un seul Esprit".

Les chrétiens ne sont jamais appelés à "construire" l'unité. Ils sont plutôt exhortés à la conserver, car elle est une réalité présente. Jésus est Celui qui bâtit Son Eglise.

2 Jean 9 "Quiconque va plus loin et ne demeure pas dans la doctrine de Christ n'a point Dieu; celui qui demeure dans cette doctrine a le Père et le Fils".

L'unité pour laquelle Jésus a prié est fondée sur la Parole de Dieu. Les premiers chrétiens "persévéraient dans l'enseignement des apôtres" (Actes 2/42). Le Saint-Esprit est l'Esprit de Vérité; Il guide les chrétiens remplis de l'Esprit "dans toute la Vérité" (Jean 16/13). Une "unité" où la vérité biblique est mise de côté ne se fait pas "en Christ", mais hors de Christ.

Jude 3 "Bien-aimés, alors que je désirais vivement vous écrire au sujet de notre salut commun, je me suis senti obligé de vous envoyer cette lettre pour vous exhorter à combattre pour la foi qui a été transmise aux saints une fois pour toutes".

Il n'y a aucune unité chrétienne là où il n'y a pas d'unité dans "la foi qui a été transmise aux saints une fois pour toutes".

CONCLUSION

L'oecuménisme ne vient pas de Dieu; c'est une séduction des derniers temps. Nous devons donc prier et parler, car si nous ne disons rien, nous risquons de perdre notre intégrité doctrinale. Il vaut mieux être divisés par la Vérité, qu'être unis dans l'Erreur.

Prêcher la Bible, et dénoncer les fausses doctrines, ce n'est pas manquer d'amour, car "l'amour de Dieu consiste à garder ses commandements" (1 Jean 5/3). Jésus a-t-il manqué d'amour quand Il a dit à Pierre: "Arrière de moi, Satan" (Matthieu 16/23) ou quand Il a condamné publiquement les Pharisiens (Matthieu 23)? L'apôtre Paul a-t-il manqué d'amour quand il s'est opposé publiquement à Pierre pour son compromis (Galates 2)? L'apôtre Paul a-t-il manqué d'amour quand il a donné le nom des faux enseignants, dans ses épîtres?

La Bible nous montre qu'il vaut mieux dire la Vérité qui blesse et qui ensuite guérit, que dire un mensonge qui réconforte et qui ensuite tue.

Jésus a dit: "Cependant, tu as à Sardes quelques hommes qui n'ont pas souillé leurs vêtements; ils marcheront avec moi en vêtements blancs, parce qu'ils en sont dignes" (Apocalypse 3/4). Puissions-nous ressembler aux chrétiens de Sardes!

Bibliographie Opal L. Reddin, What is Wrong with "Ecumenical"?

La prochaine fois que vous participerez à l'une de ces rencontres "pour bâtir des ponts", où un panel d'hommes se tenant par la main en signe de solidarité -- un prêtre catholique, un ministre protestant, un rabbin juif et un sheikh musulman --, déclarent qu'ils adorent tous le même Dieu... dites-vous: c'est une tromperie. N'en croyez rien! Ce pont en construction est à sens unique: il mène uniquement à l'islam

L'univers montre Dieu

medium_m22_NOAO.jpg


«Si l'univers est compréhensible, c'est qu'il est ordonné. Mais d'où vient cet ordre de l'univers comme les lois physiques, celles qui gouvernent le mouvement des astres, celle de la pesanteur, et toutes celles que les physiciens et les chimistes découvrent ? Qui dit ordre ne sous-entend-il pas intelligence ordonnatrice ? Si je suis revenu à la foi, c'est par la science, par une démarche scientifique. Je pense que la science impose la pensée de Dieu.» (Pierre-Paul Grassé, paléontologue ; 1895-1985)

Cette pensée du savant Grassé fait écho à ce que dit la Bible : “Ce qu'il y a d'invisible en lui, c'est-à-dire à la fois sa puissance éternelle et sa divinité, se discerne au moyen de l'intelligence, d'après les choses créées” (Romains 1. 20). Mais si l'intelligence peut nous conduire à reconnaître que Dieu existe, elle ne nous dit pas comment le trouver. Dieu est infiniment au-dessus de l'intelligence humaine, si brillante soit-elle. Pour connaître Dieu, il faut qu'il se révèle. Il l'a fait par le moyen des prophètes, il s'est révélé en faisant écrire la Bible, la Parole de Dieu. Plus encore, il nous a parlé en son Fils Jésus Christ, venu du ciel sur la terre. Mais pour le connaître, il faut encore autre chose : il faut le croire. La foi accueille la révélation de Dieu, elle reçoit ce qu'il dit dans la Bible.

Par la foi, je peux m'approcher de Dieu, être en relation avec lui. Dieu ne se laisse pas saisir par nos raisonnements humains, il ne s'impose pas non plus. Il attend notre acquiescement, notre «oui» à son invitation.

16/01/2009

La baguette à 1 franc

medium_baguette.jpg


Jésus dit : Je suis le pain de vie : Jean 6.35

Un boulanger de La Ciotat a défrayé la chronique en 1981 en se mettant à vendre la baguette de pain à 1 franc, soit 25% moins cher que ses concurrents.


L’affaire a eu un écho national, car cet homme, tout en vivant très correctement, vendait son pain à ce qui était, pour lui, la juste valeur. Imaginez la queue de clients qui se pressaient chaque jour devant sa boulangerie.

Aujourd’hui, la même baguette est vendue 5 fois plus cher et a augmenté plus que le coût de la vie. Tout augmente…

Une chose est restée au même prix depuis très longtemps, depuis que Dieu l’a voulu, la Vie Nouvelle. Elle est offerte gratuitement en Jésus-Christ ; Jésus-Christ qui se détermine lui même comme le pain de vie.

Certains hommes ont essayé de “ récupérer ” le salut de Dieu en y mettant des conditions. Mais ce don de Dieu est gratuit et restera toujours gratuit. Nous n’avons à déployer aucun mérite pour bénéficier de ce cadeau merveilleux qui nous a été offert quand Jésus-Christ est mort sur la croix sur le mont Golgotha. Il suffit de croire.


Dieu a tellement aimé les hommes, qu’il a donné son fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse pas, mais qu’il ait la vie éternelle.1


Bernard Doise

13/01/2009

Le livre des certitudes

Depuis longtemps parmi ceux qui se disent chrétiens, nombreux sont ceux qui prétendent tirer leurs prédictions de la Bible. Bien des augures annoncent toutes sortes de maux, et même la fin du monde, allant jusqu'à fixer des dates. La Bible n'est pas un livre ésotérique propre à suggérer de telles spéculations.

La Bible est la Parole de Dieu. Elle montre aux hommes qu'ils sont pécheurs et méritent le jugement à venir. Pendant qu'il est encore temps, Dieu veut tourner nos regards vers Jésus Christ, le chemin, la vérité et la vie (Jean 14. 6). Celui qui l'écoute trouve dans la Bible tout ce qu'il lui est nécessaire de connaître pour être sauvé. Pour ce qui est du passé, il sait que ses péchés sont pardonnés : Christ les a expiés sur la croix. Le présent est pour lui une étape dans la faveur de Dieu, avec qui il est en paix (Romains 5. 1, 2). Sa raison de vivre est Jésus Christ, son Sauveur, qui a promis d'être avec lui tous les jours (Matthieu 28. 20). Quant à l'avenir, il reçoit aussi des certitudes basées sur les promesses du Seigneur :

Je ne te laisserai pas et je ne t'abandonnerai pas” (Hébreux 13. 5).

Malgré les événements inquiétants qui se produisent autour de lui, le chrétien peut, un jour après l'autre, se confier en Dieu pour tout ce qui le concerne.

Celui qui croit en moi, même s'il meurt, vivra”. “Moi, je le ressusciterai au dernier jour” (Jean 11. 25).

Je reviendrai et je vous prendrai auprès de moi” (Jean 14. 3).

07/01/2009

Un fer à cheval

medium_447026595_b7b950b628.jpeg
Niels Bohr (1883-1962), prix Nobel de Physique et un des fondateurs de la théorie quantique, avait accroché, dit-on, un fer à cheval au-dessus de sa porte. À un ami qui lui demandait un jour : “ Comment, tu ne vas pas me dire que tu es superstitieux ? ”, N. Bohr répondit : “ Non, mais il paraît que ça porte bonheur même à ceux qui n’y croient pas ! ”

Mettre un fer à cheval sur sa porte, éviter d’être treize à table, acheter un billet de loterie le vendredi 13 ou consulter son horoscope… La superstition fait partie de ces croyances que l’on peut juger absurdes mais auxquelles on se plie volontiers … au cas où !…

À bien y regarder, c’est une offense faite à Dieu qui seul est souverain et tient toutes choses, et en particulier nos destinées, dans sa main. Nous ne sommes pas les jouets d’un destin aveugle et capricieux. Nous n’avons donc pas à chercher à conjurer les coups du sort ou à nous rendre favorables des influences mystérieuses … Nous éprouvons le besoin de sécurité et de paix : cherchons en Dieu seul les réponses et les assurances qui nous permettent de vivre. C’est en Lui, et en Lui seul, que nous pouvons placer notre confiance.


Mets en l’Éternel toute ta confiance ! Fais ce qui est bien, et, dans le pays, tu demeureras en sécurité. En Dieu, mets ta joie et il comblera les vœux de ton cœur. C’est à l’Éternel qu’il te faut remettre tout ton avenir.1


Bernard Grebille


17:46 Lien permanent | Commentaires (0) | Envoyer cette note

02/01/2009

La vraie religion

Si quelqu’un croit être religieux, sans maîtriser sa langue, il se trompe lui-même. Sa religion ne vaut rien : Jacques 1.26

Un dessin humoristique représentait deux jeunes femmes en conversation. L’une d’elles tenait un de ces tableaux dont les opticiens se servent pour un examen sommaire de la vue et qui comporte cinq ou six lignes de lettres de différentes grosseurs.


– Je suis en train d’apprendre ce tableau par cœur, dit-elle. Comme ça, l’opticien n’aura pas à me prescrire des verres.

Au moment où j’écris ces lignes, la France ne compte plus guère que 75% de personnes qui assurent faire partie d’une religion. Encore que, parmi elles, il en est beaucoup qui ne sont religieuses qu’extérieurement. Il en est aussi qui ont plus ou moins appris par cœur une religion sans laisser Dieu venir transformer leur vie. Ayant parcouru Athènes, en Grèce au 1er siècle de notre ère, l’apôtre Paul a trouvé ses habitants extrêmement religieux, mais il a dû leur annoncer l’Évangile de Jésus-Christ. Et seulement quelques-uns, parmi eux, ont cru.

La vraie religion ne s’apprendra jamais par cœur. Il faut croire en Jésus-Christ, pratiquer ses enseignements et non une religion qui ne se baserait que sur de vaines croyances. La vraie religion, c’est bien davantage qu’un catéchisme appris par cœur ; c’est une vie nouvelle à vivre. Elle se caractérise par un vécu au service des veuves, des orphelins, des déshérités, de ceux qui peinent et qui souffrent, de même que par la maîtrise de notre langue. Soyons-en intimement persuadés.

Lucien Clerc

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique