logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

07/08/2009

Faire son ciel par des souffrances ?

A l'occasion de la mort d'un écrivain français, un critique littéraire a écrit : “Sa fin douloureuse lui a permis de sublimer la souffrance humaine en lui donnant son véritable sens spirituel de rachat et de rédemption”.

L'idée qu'on “fait son ciel” en souffrant sur la terre et que les peines présentes seront compensées par le bonheur dans l'au-delà est assez courante. Mais ce raisonnement est contraire à l'enseignement biblique. Jamais la souffrance humaine, si intense soit-elle, n'a valeur de rachat. Si grande que soit l'épreuve et si bien acceptée soit-elle, elle ne peut expier la moindre faute. Même les souffrances que Jésus a endurées de la part des hommes, de la crèche jusqu'à la croix, ne pouvaient expier les péchés de personne. Elles faisaient ressortir la perfection de celui qui les traversait, mais n'avaient pas valeur de rédemption.

La Bible enseigne clairement que seules les souffrances que Christ a connues durant les trois dernières heures sur la croix sont prises en compte par Dieu pour l'expiation des péchés : les miens et les vôtres. C'est seulement pendant ces trois heures de ténèbres que, “fait péché pour nous” (2 Corinthiens 5. 21), il a été abandonné par Dieu (Matthieu 27. 45, 46). “Christ a souffert une fois pour les péchés, le juste pour les injustes” (1 Pierre 3. 18). “Lui-même a porté nos péchés en son corps sur le bois” (1 Pierre 2. 24).

A ce sacrifice, que pourrions-nous ajouter ? Jésus a répondu à toutes les exigences de la sainteté divine. Dieu l'a montré en ressuscitant son Fils d'entre les morts et en l'élevant dans la gloire.

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique