logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

02/08/2010

L'ENFER ?

On parle rarement de l’enfer car ce mot fait peur et ce n’est pas le sujet qui fait plaisir. Certains prédicateurs de l’Évangile l’évitent car, pensent-ils, il ne faut pas effrayer l’auditoire. C’est vrai que ce n’est pas tant la peur de l’enfer qui doit nous amener à Christ, mais plutôt l’amour de Dieu qui veut nous en sauver.

" Si Dieu est bon, comment peut-il permettre un enfer où les âmes souffriront éternellement ? ". Voilà la question souvent posée et le raisonnement que l’on adopte pour se convaincre que l’enfer n’existe pas. Mais la Bible est là et nous en parle. Nous ne pouvons donc pas en nier l’existence car Dieu ne peut mentir et sa Parole est la vérité (Jean 17 v.17).

Le mot " enfer " n’est pas employé dans la Bible mais il est décrit par différentes expressions :
- " l’étang de feu et de soufre " (Apocalypse 20 v.10)
- " les ténèbres du dehors, là où sont les pleurs et les grincements de dents " (Matthieu 8 v.12)
(Pleurs = regrets de ne pas avoir cru à l’Evangile ; grincements de dents = colère)
- " le feu éternel qui est préparé pour le diable et ses anges " (Matthieu 25 v.41)
- " les tourments éternels " (Id v.46)
- " la géhenne, là où le ver ne meurt pas et où le feu ne s’éteint pas " (Marc 9 v.48)
La géhenne est le nom d’une vallée près de Jérusalem où l’on brûlait des immondices.

Bien sûr, ces expressions sont des images qui nous sont données pour que nous ayons une idée des tourments éternels que subiront ceux qui n’auront pas cru à l’Evangile. Il n’y aura pas de feu, ni de soufre, ni de ver…

Remarquez que l’enfer a été préparé pour le diable et ses anges (Matthieu 25 v.41) et non pour les humains car Dieu ne désire pas la mort du méchant, mais qu’il se détourne de sa voie et qu’il vive (Ezéchiel 33 v.11). Il ne veut pas qu’aucun périsse, mais que tous viennent à la repentance (2 Pierre 3 v.9).

Oui, Dieu est bon, trop bon pour vouloir les hommes et les femmes qu’il aime dans les tourments éternels. Il est amour (1 Jean 4 v.9 et 16) et il a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique afin que quiconque croit en lui ne périsse pas, mais qu’il ait la vie éternelle (Jean 3 v.16). Mais n’oublions pas que si Dieu est infini dans son amour, il est parfait dans tous ses caractères : Il est parfaitement saint et, par conséquent, ne peut tolérer aucun péché ; il a les yeux trop purs pour voir le mal (Habakuk 1 v.13) et à cause de sa justice, il se doit de le punir. Mais à cause de son grand amour, il a donné son Fils unique et bien-aimé, Jésus qui a volontairement été puni à notre place, supportant, à la croix, le châtiment que nous méritions tous.

Quel sera le sort de celui qui rejette cet amour divin, l’amour de son Créateur, en ne recevant pas Jésus comme son Sauveur ? Celui qui refuse un tel don se met sous le jugement inexorable. Refuser un don, c’est mépriser le donateur ; et quand il s’agit du don de Dieu, rien ne peut être plus grave. L’Évangile nous dit que celui qui croit au Fils (de Dieu) a la vie éternelle ; mais celui qui ne croit pas au Fils ne verra pas la vie, mais la colère de Dieu demeure sur lui (Jean 3 v.36), cette colère qu’il subira en étant rejeté loin de Dieu, dans les tourments éternels, avec le diable et ses anges.

Cher ami, je le répète, mon but n’est pas de vous effrayer ; vous n’avez pas à craindre l’enfer si vous êtes sauvé, connaissant Jésus comme votre Sauveur et Seigneur ; mais si vous n’avez pas mis votre confiance en lui et que vous êtes donc encore dans vos fautes et vos péchés, la pensée des tourments que subiront les incroyants pendant l’éternité sans fin m’amène, par amour pour vous, à vous supplier de vous mettre en règle avec Dieu maintenant, avant qu’il ne soit trop tard.

Pour rassurer les âmes, il a été inventé l’existence d’un purgatoire qui serait un passage provisoire où l’on expierait les fautes commises avant d’être admis au paradis. La Bible ne parle nulle part de cela, bien au contraire : la parabole du riche et de Lazare énoncée par Jésus montre clairement qu’au moment de la mort, le sort de l’âme est définitivement fixé. (Lire Luc 16 v.19 à 31, en particulier le verset 26)

Il n'y a que deux endroits où passer l'éternité :

au ciel, avec Jésus
ou en enfer, avec Satan.

Où serez-vous ?


Aujourd’hui même, reconnaissez votre culpabilité devant Dieu, confessez-lui votre état de péché et recevez son pardon par la foi en Jésus Christ qui a souffert et est mort pour vous.

" Dieu n’a pas épargné son propre Fils,
mais l’a livré pour nous tous "
(Romains 8 v.32)

" Christ a souffert une fois pour les péchés,
le juste pour les injustes,
afin de nous amener à Dieu "
(1 Pierre 3 v.18)

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique