.... Si Dieu nous demandait des comptes ? Et si, LUI, Dieu, nous posait ces mêmes questions ?

- Pourquoi tant de guerres ? Il dirait pourquoi ne pouvez-vous donc jamais vous entendre ?
- Pourquoi tant de famines ? Alors que dans certains pays il y a surproduction et un gaspillage permanent, n’avez-vous donc aucun amour pour votre prochain ?
- Pourquoi tant de meurtres ? Là encore à cause de qui, de quoi ? De votre excès d’alcool… et autres vengeances… ne pouvez-vous donc pas vous respecter les uns les autres ?
- Pourquoi tant de douleurs et de maladies ? Mais pourquoi violez vous bon nombre de lois de la nature et favorisant ainsi le mal…
- Pourquoi dépensez-vous tant d’argent pour le matériel de guerre, et d’énergie pour la guerre au lieu de l’utiliser pour le bien-être et l’irrigation des zones qui se désertifient souvent par votre faute…
- Pourquoi la famille ou le foyer qui doit être un havre de paix et d’amour de formation et de protection, où nous devons recevoir l’amour et apprenons à le donner, est si souvent un lieu de conflits, de coups, voir de mort… un lieu où se produit l’inceste et la déstructuration de l’être humain ?… Où beaucoup d’enfants sont marqués à vie…

Voilà quelques questions que Dieu pourrait également nous poser !!!

Oui c’est simple, voir très simpliste comme réflexion… Mais combien elle dérange…

Nous rejetons si souvent sur l’autre nos ennuis, alors que si nous commencions de regarder autrement, sans doute beaucoup de choses changeraient.

Nous accusons Dieu… En conséquence de quoi, nous pensons «qu’il ne fait pas» et «qu’il devrait faire»

Nier son existence nous semble alors logique… Mais je dis encore, retournons nous les questions et voyons si nous n’avons pas une immense responsabilité dans ce que nous osons lui reprocher ?...

C’est vrai la liste n’est pas exhaustive…
Mais il me semble que nous pourrions presque toujours nous retourner nos questions, n’est-ce pas ?


D’ailleurs Dieu nous propose une solution pour régler nos incohérences.
Mais, c’est là que le bât blesse, car en règle générale nous n’en voulons pas…

Là encore devant notre incohérence nous chargeons Dieu et le rejetons,
Alors il ne nous reste pas de solution….